La course du hamster

Hypnose et apaisement de l’anxiété

 

 

Cette année, on démarre un nouveau cycle sur le programme de formation en ligne (lien d’abonnement à la fin de l’article). On parle d’un sujet essentiel: apaiser l’anxiété.

 

Quand je parle d’anxiété, on  pourrait appeler ça du stress, de la fatigue nerveuse, de l’angoisse.. les définitions sont nombreuses et différentes suivant les personnes.

 

Quoi qu’il en soit, toutes les personnes qui viennent chez nous pour se faire aider ont une chose en commun: elles sont toutes dans un état permanent de tension physique et nerveuse.

 

Souvent, cet état de tension nerveuse est défini comme le problème en lui-même. Parfois les gens viennent avec des attentes concernant des changements d’habitudes (alimentation, tabac, etc..) des habitudes néfastes, destructrices, qui sont à la fois causes et conséquences d’un état anxieux.

 

On pourrait prendre l’exemple du fumeur qui fume pour calmer son stress. Le problème, c’est que son système de réduction du stress lui fait monter son niveau de stress. Ca ne fonctionne pas, mais la personne continue à fumer. Elle se sent de plus en plus mal, précisément à cause de l’habitude qui est censée l’aider à aller mieux.

 

Le problème avec une personne qui est dans cet état de tension, c’est qu’elle n’est pas en capacité d’absorber des informations, ni de changer de fonctionnement. Elle est bloquée dans ce qu’on pourrait appeler la course du hamster.

 

La tension nerveuse se manifeste par une dépense énergétique mentale. Cette dépense d’énergie est  permanente et incontrôlable. Toute l’énergie de la personne est mobilisée pour alimenter l’état de tension nerveuse.

 

C’est comme le hamster qi court dans sa roue: il dépense une énergie considérable pour rester au même endroit.

 

Au niveau mental, ça se manifeste par des pensées répétitives anxiogènes, des anticipations de scénarios négatifs, des croyances négatives et autres processus qui alimentent et amplifient la tension nerveuse. La personne a du mal à se concentrer et éprouve des difficultés à entrer dans le processus de transe hypnotique.

 

Au niveau physique, ça se manifeste par une posture corporelle correspondant à un état d’épuisement nerveux: dos voûté, épaules hautes et contractées, poitrine rigide et respiration superficielle, les muscles du visage sont crispés, le cou est raide, le ventre est en tension, la voix est faible et traînante ou au contraire, excessivement haute et rapide, le regard extrêmement mobile ou défocalisé, fuyant…

La tension nerveuse laisse son empreinte dans le corps. D’ailleurs on constate qu’en transe profonde, il y a un relâchement musculaire, et parfois une diminution/disparition des douleurs résiduelles. Le corps réagit à l’état nerveux en temps réel.

 

Ce qui est intéressant, c’est que ça fonctionne aussi (et encore mieux) dans l’autre sens:

La relaxation physique crée l’apaisement nerveux

 

Et c’est beaucoup plus facile d’induire une relaxation physique pure, que de proposer des suggestions hypnotiques.

C’est pour ça qu’en hypnose, la relaxation physique est extrêmement importante.

Tu en as certainement fait l’expérience: des actions sur le corps modifient ton état nerveux en profondeur et en très peu de temps. Si tu te fais masser, que tu fais l’amour ou que tu vas faire une heure de footing, ton cerveau se met en pause et ton niveau de tension nerveuse diminue de manière dramatique. L’effet n’est pas forcément durable parce que le temps d’apaisement qui suit la relaxation physique n’est pas exploité.

 

C’est dans des moments comme ça que la personne est dans les meilleures dispositions pour recevoir des suggestions positives.

 

C’est-à-dire que l’hypnose ne se limite pas à la relaxation, mais la relaxation est la première étape incontournable du processus d’hypnose.

 

Le problème, c’est que cet aspect de la pratique est délaissé, voire dénigré et les praticiens ont parfois beaucoup de difficultés à emmener les gens en transe ou/et dans des processus de changement.

Parce qu’ils n’ont pas commencé par ce qu’il y a de plus urgent et important: enrayer la course du hamster.

 

C’est ce que je présente dans la vidéo de formation de cette semaine: pourquoi et comment mettre en place une première étape de relaxation physique qui va optimiser le travail en suggestions hypnotiques.

 

La plupart des hypnos connaissent vaguement le balayage corporel, ou relaxation musculaire progressive (bien que peu l’utilisent) mais comme on l’a dit, la personne n’est pas souvent en capacité d’exploiter les suggestions.

Il y a pourtant des techniques extrêmement simples et efficaces qui permettent d’induire la relaxation physique, voire d’induire directement une transe profonde: contrôle respiratoire, mouvements, posture corporelle spécifique..

 

Des techniques très simples à mettre en place et à adapter en temps réelles, qui permettent de développer les principes de saturation psychique, et de satisfaire le besoin de contrôle de la personne.

 

Car une personne qui est en tension a besoin de sentir qu’elle maîtrise la situation. Plutôt que de l’inquiéter avec des notions de lâcher-prise, on peut satisfaire son besoin de contrôle tout en induisant la transe.

 

Un avantage considérable des techniques que je te présente dans cette vidéo de formation, c’est d’obtenir un résultat immédiat avec des consignes très simples. Ce qui permet d’augmenter le rapport de confiance et la coopération de la personne. La personne développe un sentiment de sécurité qui lui permet d’entrer plus facilement et plus rapidement dans le processus de transe, et d’en tirer un maximum de bénéfices.

 

Voilà pourquoi la relaxation physique est tellement importante en hypnose.

 

Pour accéder maintenant au programme de formation, comment ça se passe?

 

C’est très simple, tu t’abonnes avec le bouton ci-dessous. C’est un abonnement mensuel à 45€, qui te donne accès à 3 vidéo de minimum 1 heure, 3 fois par mois, et tu obtiens l’accès aux vidéos du mois précédent.

 

Pour t’abonner maintenant: