La force invisible de l’hypnose

Il y a quelques années (pas mal d’années maintenant) je vendais de la fourniture à des artisans du bâtiment. Du matériel de peinture, essentiellement.

J’allais régulièrement en formation chez les fournisseurs, pour apprendre à utiliser les produits que je vendais. C’est comme ça que j’ai appris à peindre comme un vrai pro.

Réaliser un chantier de peinture, ça peut être très simple ou très compliqué suivant que tu appliques une méthode ou que tu fais ça à l’instinct.

Les pros ont une méthode pour analyser l’environnement, préparer les surfaces, préparer la fin de chantier, optimiser le temps, l’énergie et le matériel.

Ce que j’ai remarqué, c’est que quand tu investis ton temps dans la préparation du chantier, le travail de peinture va très vite avec un résultat parfait.

 

C’est-à-dire que l’exécution de la tâche principale prend très peu de temps par rapport au temps global.

 

Est-ce que ce principe se vérifie en hypnose?

 

Ca dépend comment on aborde la pratique. Ca dépend sur quoi on met le focus. Si on met le focus sur la transe, l’induction et le script (l’exécution), on n’aura pas les mêmes résultats que si on met le focus sur la méthode (la stratégie).

 

C’est une des limites des systèmes d’hypnose orientés sur la transe, c’est-à-dire le mainstream. Il y a une espèce de principe binaire qui te fait considérer qu’il y a une rupture entre un état ordinaire et un état modifié, et que tout dépend de ça.

 

Déjà, la notion d’état est à la fois vague et trompeuse. La plupart des gens n’ont pas de ressenti particulier quand ils sont en transe. Parce que c’est un processus naturel, déjà expérimenté des milliers de fois, la notion d’état modifié créent des attentes excessives ou décalées par rapport à la réalité de l’expérience.

 

Ensuite, considérer que la transe commence au moment de l’induction, c’est certainement la plus grosse incompréhension, ou le raccourci le plus grossier dans la pratique de l’hypnose.

 

En fait, avec la pratique et en développant une certaine acuité visuelle, tu remarques que la transe, c’est quelque chose de beaucoup plus subtil que ce qui se passe pendant la phase formelle (après l’induction).

 

En fait, si tu y penses , il n’y a pas d’induction hypnotique. Ce qu’on appelle induction de transe, en fait, c’est un approfondissement de la transe.

Plutôt que de penser en terme de rupture d’état, il vaudrait mieux parler de glissement ou d’amplification du processus de transe.

C’est plus un processus qu’un « état ». une personne peut présenter des réponses physiologiques de transe sans avoir conscience qu’elle est en transe.

 

 

Suggestions et pré-suggestions

 

 

Je te parle de ça aujourd’hui parce que c’est le thème de la vidéo d’hier (si tu n’es pas encore abonné, tu peux le faire maintenant en cliquant sur ce lien) et c’est un sujet tellement important que je suis obligé d’en parler.

 

La transe, ce n’est pas un état qui se développe d’un coup au moment de l’induction. Ce n’est pas quelque chose de stable, et ça ne favorise pas forcément l’ouverture à de nouvelles informations.

 

La transe est un processus instable, volatile, même si le comportement d’une personne en transe profonde laisse penser le contraire.

 

Pour reprendre la définition de Bandler et Grinder (fondateurs de la PNL et de l’hypnose ericksonienne), la transe fonctionne comme un amplificateur. En transe, tout est amplifié. Les émotions et les sensations sont amplifiées.

J’ajoute que les comportements d’évitement sont également amplifiés.

 

Induire et approfondir la transe, c’est une chose, mais gérer la transe , c’est une autre affaire. Une transe très légère comme ce qui se passe en conversationnel ou en pré-hypnotique, c’est souvent plus productif qu’une transe profonde. Passé un certain niveau de « profondeur » de transe, la personne peut être dans une transe molle, où il ne se passe plus rien.

 

Et si tu n’as pas mis un cadre et des limitations sur la transe de la personne, tu as des chances d’obtenir une transe très confortable mais sans contenu, sans résultats sur l’objectif.

 

Quand je parle de cadre et de limitations, je ne dis pas d’imposer quoi que ce soit. La transe de la personne qu’on accompagne ne nous appartient pas. Le praticien et le client sont chacun d’un coté de l’expérience.

 

On peut utiliser un système de pré-suggestions pour gérer la transe et éviter que ça parte nulle part.

 

L’intérêt de travailler avec les pré-suggestions, c’est de résoudre la plupart des problèmes liés au processus de transe:

 

-Faciliter le développement d’une transe profonde et stable

-Eviter les transes molles et ramener facilement la personne sur son objectif

-Mettre en place des phénomènes hypnotiques liés à une stratégie particulière

-Créer des réponses post-hypnotiques, voire préparer la séance suivante

-Activer les processus de changement

 

A ce stade de ta lecture, tu te demandes peut-être si je suis en train de dire que l’induction et les protocoles sont inutiles. Pas loin: l’induction et le discours hypnotique ne sont pas inutiles, mais ils sont secondaires.

Secondaires dans le sens qu’il ne constituent pas la première étape du travail sur la transe.

 

Il y a des écoles d’hypnose qui enseignent à se limiter à la détermination d’objectif en première séance. Et en fait, ça suffirait, s’il ne manquait pas l’essentiel: le coté étrange, le coté « état modifié », le coté rituel qui sert à matérialiser le processus de changement, c’est-à-dire une transe formelle.

 

Mais en réalité, toute la séance est faite avant la phase formelle d’hypnose.

 

En hypnose, ce qui est déterminant est invisible. L’hypnose se passe en-dehors de l’hypnose formelle.

 

Je ne vais pas plus loin pour aujourd’hui, je sais que ça contredit beaucoup de choses. C’est l’effet « pilule rouge », c’est dur à avaler. L’inconfort de la prise de conscience précède la compréhension profonde.

 

Quand tu auras digéré ça et que tu seras prêt à t’intéresser à la pré-hypnose, tout ce que tu as à faire, c’est de cliquer sur ce lien pour commencer à recevoir les vidéos de formation.

 

 

Merci de ton attention

 

Belle journée

 

 

Manu « Red Pill » Winter